November 17, 2018

Cher OMM, c’est à ton tour….

En cette année 2018, l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM) soufflera ses 40 bougies. C’est en avril 1978, durant la nuit du 27 au 28 précisément, très exactement à 9h30 le 27 avril, que les premiers photons ont officiellement « touché » le miroir principal de 1,6 m du télescope Richtey-Chrétien de Mégantic. Cet instant a été immortalisé par une bouteille Magnum « Cordon Rouge » toujours présente au Pavillon des astronomes. C’est surement les yeux rougis par l’émotion, que les pionniers de l’astrophysique au Québec : les professeurs de l’Université de Montréal, et de l’Université Laval, accompagnés des techniciens et de « l’astronome ingénieur », récoltèrent les premières lueurs de leurs efforts au travers de l’oculaire au télescope.

Au fil des 40 dernières années, l’OMM est devenu plus qu’un télescope. Administré conjointement par l’Université de Montréal et l’Université Laval, le télescope est réservé à la recherche fondamentale en astrophysique. Il s’agit aussi une infrastructure qui regroupe des laboratoires d’astrophysique expérimentale situés sur les campus des deux universités et le télescope au sommet du mont Mégantic, dans la réserve internationale de ciel étoilé, établie en Estrie en 2007, une première mondiale en milieu urbain.

À ses missions de recherche et de mise au point d’instruments se greffe celle de la formation. L’OMM accueille de nombreux étudiants des cycles supérieurs et forme du personnel hautement qualifié actif dans les secteurs de la recherche industrielle, universitaire et gouvernementale, en enseignement et en communications. Finalement, l’OMM est très engagé dans les champs de l’éducation et de la vulgarisation scientifique. Avec l’ASTROLab du parc national du Mont-Mégantic, il attire chaque année plus de 20 000 visiteurs dans cette région du Québec. Les retombées économiques (récréotouristiques, notamment) sont estimées à plusieurs millions de dollars. Depuis maintenant 40 ans, c’est presque un million de visiteurs qui ont pu être reçus à Mégantic.

Le personnel de l’OMM se consacre à la mise en valeur de son télescope et à la conception d’une instrumentation astronomique d’avant-garde pour son télescope, mais aussi pour les grands observatoires nationaux et internationaux, tant au sol que dans l’espace. Ces projets se font en étroite collaboration avec des entreprises de haute technologie québécoises (ABB Bomem, INO, nüvü Camēras, etc…) et canadienne (COM DEV), l’Agence spatiale canadienne, le Conseil national de recherches du Canada, des universités canadiennes et divers partenaires internationaux : la NASA, l’Agence spatiale européenne et plusieurs établissements universitaires aux États-Unis et en Europe. Les chercheurs de l’OMM sont des chefs de file en matière de grands projets de recherche fondamentale et instrumentale sur la scène internationale. À titre d’exemple, mentionnons la première photographie d’un système de planètes extrasolaires en 2008, une percée scientifique majeure qui a de grandes racines dans le développement instrumental de l’OMM. Pensons également au développement de l’astronomie infrarouge, dont l’OMM fut l’un des pionniers, qui a largement contribué à la participation canadienne dans le télescope spatial James Webb.

Il nous est impossible de nommer la longue liste des hommes et des femmes de science qui ont contribué aux succès de l’OMM. À toutes et à tous, votre savoir-faire, expertise, recherche, dévouement et passion pour l’OMM sont très précieux et l’OMM vous en sera toujours reconnaissant. Nous ne voudrions non plus pas passer sous silence les nombreux amateurs d’astronomie qui ont littéralement sauvé l’OMM d’une disparition en 2012 en manifestant leur mécontentement alors que notre principale source de financement disparaissait. Clairement, l’astronomie au Québec a une place de choix dans le cœur de la population. C’est grâce à ce support, entre autres, que l’OMM trouve la force de continuer sa mission d’enseignement, de formation, de diffusion et de recherche.

Dans les prochaines semaines, la programmation des activités du 40e sera disponible sur le site de l’OMM avec des conférences, expositions, visites, etc.

À toutes et à tous, nous vous demandons de lever votre verre avec nous et de chanter : « Mon cher OMM, c’est à ton tour, de te laisser parler d’amour ! »

L’équipe 2018 de l’OMM

 

Comments are closed.