September 24, 2017

Le cryostat de SPIRou en plein test à Toulouse

La seconde phase de l’intégration cryo-mécanique du spectrographe est en cours au sein de l’IRAP/OMP (Toulouse, France) avec les tests de refroidissement du cryostat dans le cadre de la procédure d’acceptation.

Suite aux activités d’assemblage et d’alignement de la cryo-mécanique,  la pompe à vide primaire,  la pompe turbo-moléculaire, les compresseurs cryogéniques et toutes les jauges et capteurs ont été connectés.

La première étape consistait à établir le vide à l’intérieur du cryostat jusqu’à 10-2 mbar. La pompe turbo-moléculaire a ensuite repris pour atteindre un vide plus poussé de 10-5 mbar. Cette étape, au cours de laquelle tous les matériaux à l’intérieur du cryostat sortent naturellement (rejet de la poussière et des particules, en particulier l’isolant multicouches) nécessite quelques jours avant d’atteindre un état stable.

Le refroidissement peut alors commencer en utilisant des compresseurs et des refroidisseurs d’hélium pour diminuer la température à l’intérieur du cryostat, à partir de la température ambiante (300 K) jusqu’à 80 K. Un paramètre clé pour la précision vélocimétrique de SPIRou est la stabilité de la température à 2 mK près. Cette performance, déjà atteinte lors de la phase d’intégration à Victoria dans les laboratoires du NRC-H, sera validée au cours de ce premier cycle de refroidissement.

Ces activités sont menées par Leslie Saddlemyer, Rob Messing, tous deux du NRC-H (Victoria, Canada) et Nicolas Striebig de l’IRAP / OMP.

Cryostat cooling

Le Crysotat une fois assemblé
(©SChastanet-CNRS/OMP)

Cryostat cooling

Deux ingénieurs en train de fermer le cryostat
(©SChastanet-CNRS/OMP)

Cryostat cooling

Vérification de l’étanchéité de la valve
(©SChastanet-CNRS/OMP)

Hommage aux astrophotographes amateurs du Québec – 09/16

On ne soulignera jamais assez les talents des astronomes amateurs pour l’astrophotographie. Chaque 22 du mois, l’OMM rendra hommage à des astrophographes de talent du Québec. Ce mois-ci c’est  Yanick Bouchard qui s »illustre avec cette superbe image de IC5146 :

ic5146_yb

Voici la liste de nos récipiendaires depuis la création de cet hommage.

  • 22 avril –  Roch Levesque – Mars et Jupiter
  • 22 mai – Frédéric Caron – M51
  • 22 juin – Benoît Gagnon – La lune
  • 22 juillet – Daniel Fournier – Le Soleil
  • 22 aout – Brice Fayd-d’Hebre – NGC7129
  • 22 septembre –  Yanick Bouchard  – IC5146

BRAVO à tous !

Hommage aux astrophotographes amateurs du Québec – 08/16

On ne soulignera jamais assez les talents des astronomes amateurs pour l’astrophotographie. Chaque 22 du mois, l’OMM rendra hommage à des astrophographes de talent du Québec. Ce mois-ci c’est Brice Fayd-d’Hebre qui s’illustre avec cette superbe image de NGC7129 :

ngc7129_bfh

Voici la liste de nos récipiendaires depuis la création de cet hommage.

  • 22 avril –  Roch Levesque – Mars et Jupiter
  • 22 mai – Frédéric Caron – M51
  • 22 juin – Benoît Gagnon – La lune
  • 22 juillet – Daniel Fournier – Le Soleil

BRAVO à tous !

SITELLE au CFHT

SITELLE était au télescope CFHT pour des tests d’ingénierie lors d’une nuit de pleine Lune, la semaine dernière. Le professeur Laurent Drissen de l’Université Laval en a profité pour obtenir un cube de données de la galaxie Messier 51, dont voici quelques extraits :

sitelle

Flux Halpha (hydrogène ionisé) à gauche auquel il a laissé un peu de continuum stellaire pour que ça soit plus joli et image Doppler à droite (vitesse de rotation du gaz ionisé). Quatre millions de spectres à analyser….Vive la science !

SITELLE est un instrument qui a été financé par la Fondation canadienne pour l’innovation.

100 personnalités pour le journalisme scientifique

 » Le journalisme scientifique et la culture scientifique fait de nous des meilleurs citoyens »  – Robert Lamontagne, astrophysicien et directeur du téléscope de l’OMM.

robert21

À l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, à quoi sert le journalisme scientifique? Plutôt que de poser la question aux journalistes scientifiques, nous avons interrogé 100 personnalités issues des milieux des arts, de la politique et de la science. Une campagne dont certains résultats vous étonneront : découvrez ce qu’elles ont à dire sur le journalisme scientifique sur les réseaux sociaux à l’aide du mot-clic #100LaScience, ou sur cette page. Et qui de mieux que Jacques Goldstyn — le dessinateur des Débrouillards, qui sont nés à l’Agence Science-Presse — pour illustrer les propos de nos 100 personnalités?

http://www.sciencepresse.qc.ca/100lascience 

 

Des astronomes photographient une exoplanète géante gazeuse plus jeune que Jupiter

Une des meilleures façons de comprendre comment notre système solaire a évolué est d’étudier des systèmes extrasolaires beaucoup plus jeunes que le notre. C’est ce qu’ont accompli des astrophysiciens de l’institut de recherche sur les exoplanètes (iREx) de l’Université de Montréal en collaboration avec une équipe internationale de chercheurs dirigée par le professeur Bruce Macintosh de l’Université Stanford. Grâce à l’instrument Gemini Planet Imager (GPI) sur le télescope Gemini sud de 8 m au Chili, l’équipe a pu prendre une image d’une exoplanète très semblable à la planète Jupiter mais beaucoup plus jeune.

Read More

Soutenez l’OMM !

Beaucoup de demandes nous sont parvenues pour savoir comment aider l’OMM. Voici comment vous pouvez nous aider financièrement.

Read More

Gu Psc b dans le top 10 !

Marie-Eve Naud, étudiante au doctorat à l’université de Montréal, figure dans le top 10 des découvertes de l’année 2014 de Québec Science.

Read More

Le calendrier OMM 2015 disponible !

Toute l’équipe de l’OMM vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année et une bonne année internationale de la lumière en 2015 !  Read More

Une planète bien curieuse, si loin de son étoile…

Une équipe internationale dirigée par des chercheurs de l’Université de Montréal a découvert et photographié une nouvelle planète située à 155 années-lumière de notre système solaire.

Read More