September 24, 2017

La caméra de SPIRou fabriquée et testée à l’UdeM et l’Université Laval

Les travaux conjoints des nos deux laboratoires d’astrophysiques à l’Université de Montréal et à l’Université Laval sont actuellement dédiés aux tests de performances de la caméra de l’instrument SPIRou.

Le spectrographe SPIRou inclut une caméra qui  concentrera, sur le détecteur scientifique,  le faisceau diffracté et collimé venant des prismes, du grisme et de la parabole. Cet impressionnant ensemble opto-mécanique se compose de 5 grandes lentilles successives (jusqu’à 237 mm de diamètre et 35 mm d’épaisseur) réalisées en verres spécifiques offrant des performances optimales dans le proche infrarouge: trois en BaF2 (Fluorure de baryum), une en Infrasil (silice fondue) et une en S-FTM16.

Chaque lentille est maintenue en position par plusieurs dispositifs mécaniques minimisant les contraintes optiques et compensant la contraction thermique lors du refroidissement du spectrographe jusqu’à des températures cryogéniques (80 K). L’ensemble annulaire soutient la caméra sur le banc optique du spectrographe et permet le réglage de l’inclinaison.

La caméra scientifique a été conçue par l’Université Laval (UL) et l’Université de Montréal (UdeM) sous la supervision d’Olivier Hernandez, Simon Thibault, Philippe Vallée, Étienne Artigau et René Doyon. L’alignement et les essais opto-mécaniques, en cours à l’UdeM, consistent à mesurer le dos et les distances focales effectives de l’assemblage complet, à température ambiante pour confirmer que chaque objectif est bien dimensionné et correctement positionné.
La prochaine étape d’intégration consistera à monter le détecteur de test sur le côté arrière et au plan focal de la caméra au cours du mois de novembre.

 

Camera integration and Tests

Barillets mécaniques conçus à l’UdeM
(©UL-UdeM)

Camera integration and Tests

Face avant de la caméra en tests optiques à l’UL.
(©UL-UdeM)

Comments are closed.