June 25, 2017

:

Mon cher OMM, c’est à ton tour…. -

jeudi, avril 27, 2017

L’étoile mystérieuse -

jeudi, avril 6, 2017

Livraison du détecteur IR de SPIRou -

vendredi, mars 24, 2017

Hommage aux astrophotographes amateurs du Québec – 03/17 -

mercredi, mars 22, 2017

Astronome de support -

vendredi, mars 17, 2017

David Lafrenière

lafreniere-200x300L’étude des exoplanètes vise à établir la prépondérance et la diversité des systèmes planétaires dans notre galaxie, à comprendre comment ces systèmes se forment et évoluent, à maîtriser la physique en jeu dans leur atmosphère et leur intérieur, et ultimement, à détecter des traces de vie ailleurs dans l’Univers. C’est dans cette lignée que les principaux travaux du groupe de recherche du professeur David Lafrenière s’inscrivent. Les recherches sont principalement effectuées grâces aux techniques d’imagerie directe aux longueurs d’onde infrarouges pour détecter de nouvelles planètes, pour ensuite en mesurer les propriétés physiques. Pour parvenir à « voir » ces planètes très faibles et très rapprochées de leur étoile qui est plusieurs millions de fois plus brillante, il est nécessaire de continuellement mettre au point de nouvelles techniques d’observation et de traitement d’images et même construire de nouveaux instruments. Avec la technologie actuelle, il est possible de détecter des planètes géantes gazeuses ayant des orbites de la taille du système solaire externe ou plus grandes. En plus de l’imagerie directe de planètes, le groupe de recherche du professeur David Lafrenière s’intéresse aussi à la caractérisation des planètes de type « Jupiter chaude » en utilisant la spectro-photométrie de transit/d’éclipse et le chronométrage de transit. Les travaux du groupe sont aussi axés sur l’étude des naines brunes, sur l’étude de la multiplicité stellaire et sous-stellaire, et sur la recherche d’étoiles jeunes de faible masse dans le voisinage solaire.

David Lafrenière est aussi membre de l’iREx : l’Institut de recherche sur les exoplanètes.

Comments are closed.