September 22, 2017

Télescope

L’OMM dispose d’un télescope de type Ritchey-Chrétien dont le miroir principal fait 1,6 m de diamètre. Il s’agit du plus grand télescope de l’est de l’Amérique du Nord. Malgré la taille modeste de son miroir, la palette d’instruments disponibles fait de l’OMM l’un des télescopes les plus polyvalents au monde. Ces instruments permettent des observations d’imagerie, de spectroscopie et de polarimétrie à la fine pointe de la technologie tant dans le domaine de la lumière visible qu’infrarouge.

Des instruments performants

Le parc instrumental du télescope du mont Mégantic est l’un des plus variés et des plus modernes d’un point de vue technologique. Les récentes subventions de la Fondation canadienne pour l’innovation et du rehaussement des infrastructures du gouvernement du Québec ont permis au télescope, mais aussi à l’ensemble de l’OMM d’opérer un virage technologique important qui place maintenant l’observatoire et les laboratoires d’astrophysiques comme les leaders canadiens de l’instrumentation.

denisPouponnière de talents

L’OMM offre un environnement de formation unique puisqu’il dispose d’un des seuls observatoires astronomiques en milieu universitaire au Canada. L’OMM accueille plus d’une vingtaine d’étudiants à la maitrise et au doctorat annuellement. Au cours de la dernière décennie, les chercheurs de l’UdeM et de l’UL ont formé le quart de tous les doctorants canadiens en astrophysique malgré le fait qu’ils ne représentent qu’environ le dixième de tous les astrophysiciens professionnels canadiens. Le taux de placement des astrophysiciens est de 100% ! Les chercheurs, tant hommes que femmes, formés à l’OMM occupent des postes importants dans tous les secteurs de la société : académique, industriel, financier et gouvernemental. Il y a désormais parité entre hommes et femmes parmi les étudiants en astrophysique.

Comments are closed.