July 23, 2019

  • Feu vert pour SPIRou, chasseur d’exo-Terres

    Neuf mois après avoir capté ses premières images du haut du Maunakea à Hawaii, l’instrument scientifique SPIRou (SpectroPolarimètre InfraRouge) a reçu le feu vert pour débuter sa campagne d’observations scientifiques au télescope Canada-France-Hawaii (TCFH). L’instrument fut livré au TCFH en janvier 2018 et a depuis été soumis à de nombreux tests de performance pour s’assurer qu’il soit en mesure d’atteindre les objectifs scientifiques de l’équipe internationale de SPIRou. L’idée derrière SPIRou L’idée de construire un instrument tel que SPIRou a fait surface en 2010. À ce moment, le télescope spatial Kepler avait déjà entamé sa campagne d’observation et mettait à…

  • Les premières lumières de SPIRou!

    Une étape importante vient d’être franchie pour SPIRou, le nouveau spectropolarimètre du Télescope Canada-France-Hawaii (TCFH) spécialisé dans la chasse aux exoplanètes. Le 24 avril, vers 19h50 heure de Hawaii, l’instrument a recueilli, pour la première fois, la lumière provenant d’une étoile. Au cours des quelques nuits suivantes, SPIRou a réuni une impressionnante collection de 440 spectres de 24 étoiles, et a démontré par la même occasion quelques-unes de ses capacités uniques. Toute l’équipe d’ingénieurs et de scientifiques français, canadiens, suisses et taïwanais se réjouissent des excellentes performances de l’instrument. Portion d’une image du détecteur de SPIRou lors des observations d’AD…

  • Cher OMM, c’est à ton tour….

    En cette année 2018, l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM) soufflera ses 40 bougies. C’est en avril 1978, durant la nuit du 27 au 28 précisément, très exactement à 9h30 le 27 avril, que les premiers photons ont officiellement « touché » le miroir principal de 1,6 m du télescope Richtey-Chrétien de Mégantic. Cet instant a été immortalisé par une bouteille Magnum « Cordon Rouge » toujours présente au Pavillon des astronomes. C’est surement les yeux rougis par l’émotion, que les pionniers de l’astrophysique au Québec : les professeurs de l’Université de Montréal, et de l’Université Laval, accompagnés des techniciens et de « l’astronome ingénieur », récoltèrent les…

  • Coordonnateur d’activités de communications avec le télescope spatial James Webb (JWST)

    Description du mandat Le Département de physique de l’Université de Montréal (UdeM) est à la recherche d’une personne dynamique à temps complet qui agira comme coordonnateur d’activités de communications avec le télescope spatial James Webb (JWST) au Canada. Le candidat sera localisé à l’Université de Montréal et l’Agence spatiale canadienne (ASC). Il travaillera en étroite collaboration avec le service des communications de l’ASC et l’équipe scientifique canadienne JWST, l’équipe d’éducation et de sensibilisation du Space Telescope Science Institute à Baltimore et autres organismes canadiens associés avec l’éducation et la vulgarisation scientifique. Le candidat retenu sera appelé à voyager pour participer…

  • L’art rencontre la science : deux artistes en résidence à l’Observatoire du Mont-Mégantic

    Le Centre d’exposition de l’Université de Montréal crée une résidence de recherche-création à l’Observatoire du Mont-Mégantic.

instrumentation

Feu vert pour SPIRou, chasseur d’exo-Terres

Neuf mois après avoir capté ses premières images du haut du Maunakea à Hawaii, l’instrument scientifique SPIRou (SpectroPolarimètre InfraRouge) a reçu le feu vert pour débuter sa campagne d’observations scientifiques au télescope Canada-France-Hawaii (TCFH). L’instrument fut livré au TCFH en janvier 2018 et a depuis été soumis à de nombreux tests de performance pour s’assurer qu’il soit en mesure d’atteindre les objectifs scientifiques de l’équipe internationale de SPIRou. L’idée derrière SPIRou L’idée de construire un instrument tel que SPIRou a fait surface en 2010. À ce moment, le télescope spatial Kepler avait déjà entamé sa campagne d’observation et mettait à…

Les premières lumières de SPIRou!

Une étape importante vient d’être franchie pour SPIRou, le nouveau spectropolarimètre du Télescope Canada-France-Hawaii (TCFH) spécialisé dans la chasse aux exoplanètes. Le 24 avril, vers 19h50 heure de Hawaii, l’instrument a recueilli, pour la première fois, la lumière provenant d’une étoile. Au cours des quelques nuits suivantes, SPIRou a réuni une impressionnante collection de 440 spectres de 24 étoiles, et a démontré par la même occasion quelques-unes de ses capacités uniques. Toute l’équipe d’ingénieurs et de scientifiques français, canadiens, suisses et taïwanais se réjouissent des excellentes performances de l’instrument. Portion d’une image du détecteur de SPIRou lors des observations d’AD…

Nouveau chercheur de planètes pour l’ESO

Un nouvel instrument très performant, dont le nom est NIRPS (Near Infra Red Planet Searcher) sera installé sur le télescope de 3,6 m de l’ESO à La Silla au Chili.

Livraison du détecteur IR de SPIRou

L’OMM vient de livrer le détecteur de test H2RG de l’instrument SPIRou actuellement en phase d’intégration à Toulouse.